jeudi 10 septembre 2009

BlueTag

"Clic" pour voir en taille réelle










11 commentaires:

  1. Ben voilà, j'y ai mis le temps mais c'est bleu non ?
    Même mes grillons des Pyrénées, y sont bleus, si...si...Enfin moi je croyais que c'était des cigales...Heureusement que Kod' est là !

    Bizzzzzzz.....!

    RépondreSupprimer
  2. Bin non, les grillons cigales, ça l'fait pas, en revanche, y'a un Steven où que ça l'fait... Pffff... va falloir trouver pire comme jeu d'mots...
    Sont très chouettes tes images bleutées, Oiseau bleue ! C'est toi sur la deuxième, avec la... Saxo ? (j'crois qu'c'en est une...).
    Coup de coeur pour la quatrième, des oiseaux au-dessus d'on ne sait quel marais, mais ça t'as des parfums de Charente maritime, j'dirais...
    Bises !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour tous.
    Très beau tag Blue Bird ! Il y a dans cette série bleutée une sérénité... un calme incroyable.
    Il n'y a pas de bruit, disons, aucun bruit humain... juste le chant de la nature, la fraîcheur de l'aube.
    ça me touche particulièrement ce matin.

    pour info, tes criquets (et voui, dés que les antennes sont courtes, ce sont eux) sont des Oedipoda caerulescens (Sphingonotus caerulans de leur nom savant) qui, lorsqu'ils s'envolent dévoilent leurs magnifiques ailes bleutées.

    bises

    RépondreSupprimer
  4. La cigale ayant chanté tout l’été
    Elle finit dans un panier
    Alors Blue l’a épinglée
    Sur une photo
    Pour la postérité

    Voilà qu’vint à passer
    Le loup et ses jeux d’mots
    Que personne ne comprenait
    L’a tout de suite repéré
    L’oiseau dans un marais
    Comme quoi c’est un futé
    Ce géographe un peu raté
    Maritime qu’il criait Charente !
    Et y’avait les mouettes
    Qui se marraient en douce
    Tout en prenant leur bain de pied
    Dans la Manche tout là-bas
    Près du Touquet

    Heureusement sa potine
    Savante comme tout sur les criquets
    Jeta dans la balance
    Comme un sésame imprévu
    Un oedipoda caerulescens
    Fallait bien ça
    Dans la fraicheur de l’aube
    Pour rallumer les étoiles

    Alors l’homme l’enfant et le poney
    Noyés dans le brouillard
    S’en sont allés
    Au fil du chant de la nature
    Vers un ailleurs énigmatique …


    Qui donc est la femme dans la ... Saxo ? Fastoche ! C'est la propriétaire du canard jaune !!!

    RépondreSupprimer
  5. d'ailleurs, ce canard jaune... n'est-ce pas celui qui vole de toute sa superbe à gauche de la quatrième photo ???
    m'est avis qu'il n'aime pas les saxo bleue...

    RépondreSupprimer
  6. BIFANE
    "Bin non, les grillons cigales, ça l'fait pas, en revanche, y'a un Steven où que ça l'fait... Pffff... va falloir trouver pire comme jeu d'mots..."
    Euhhhh...j'ai pas tout compris là, va falloir que tu m'expliques...Sinon, t'as trouvé, c'est une Saxo, une vraie Saxo bleue avec un canard jaune dedans qui appartient à la dame dans la voiture. La dame a trouvé ce canard sur sa voiture dans le parking de l'hôpital pédiatrique Robert Debré où elle travaillait alors. Un enfant l'avait laissé tomber mais comment le retrouver ? Alors la dame l'a gardé et depuis une bonne dizaine d'années, il n'a plus quitté sa place, là où vous le voyez.
    Quant au marais charentais, Kodama t'a donné la réponse, c'est Le Touquet à marée basse. Moi aussi je les aime bien mes oiseaux ! Merci ! Bises à toi !
    PAKITA
    Bienvenue dans ma Galaxie où je suis heureuse de te voir et de te laisser cette impression de sérénité !
    Alors maintenant mes cigales se trouvent être des criquets ? Lol...A la première seconde, on les baptisés de libellules, moi je dis : ce sont sûrement des cigales...Kodama : ce sont des grillons...
    Donc ce sont des criquets. Merci Pakita pour l'info. Bises pour toi !
    KODAMA
    Merciiiiiiiiiiiii pour ce joli chant bleuté ! J'aime particulièrement la dernière strophe...
    Quant à la propriétaire du canard jaune, c'est clair non ?
    Bises à toi !

    RépondreSupprimer
  7. steven ! mais c'est stenven cigale (seagall)
    ce merveilleux acteur schakespearien bien sûr !
    qui déclame ses vers avec ses beeceps !

    RépondreSupprimer
  8. Arghhhh...Décidément entre les grillons, les criquets, les libellules et les seegal enfin les cigales...j'ai tout faux ! M'en vais m'coucher avec mon canard ;)

    RépondreSupprimer
  9. hello (re-re)...
    J'ai laissé un message sur le livre d'or... mais bête que je suis !! il y avait là aussi !
    Bref, je n'ai pas d'adresse valide pour répondre à ton mail...
    Peux-tu m'en envoyer un ?
    merci merci... :-)

    RépondreSupprimer
  10. Voleuse de canard !

    Le canard jaune chantait,
    Perché là-haut
    Dans les branches de sassafras.
    Shakespeare ! Shakespeare ! qu'il criait,
    Manquant d'air comme tous les volatiles,
    Quand on les sort de l'eau.
    C'était si beau
    Que la dame à l'auto
    Lui fit illico du bouche à bouche :
    Un gros bécot sur le museau
    Et l'installa sur son capot,
    Où depuis il grille
    Quand il fait chaud,
    Ou bien se recroqueville
    Quand la pluie fouette
    Les carreaux d'la Saxo,
    Qui est, comme chacun sait,
    Bleue comme une orange ...

    RépondreSupprimer

Espace de partage. N'hésitez pas à le remplir.
Commenter ? C’est la clé du pouvoir … mais c’est tout un art
!