dimanche 9 août 2015

Little Boy






Cultive les Fleurs de ton esprit
Et le monde en sera parfumé.

(Ancienne pensée japonaise)






Entre les cinq branches du fleuve Otha
Sur la Méditerranée Japonaise
Reposait la très belle Hiroshima...
En ce matin d'août à huit heures seize

Elle entra dans la mémoire du monde...
Des pensées blanches flottent sur l'Otha
Témoins muets de ces quelques secondes
Où la folie des hommes perpétra

L'horreur sans nom, couchant Hiroshima,
A la fin de cette seconde guerre,
Au lit d'un épouvantable magma
Qui répandit dans toute l'atmosphère

Son mortel venin pour longtemps encore...
Soixante années plus tard, 'Little Boy'
Continue à ensevelir ses morts.
The nuclear atomic bomb which destroys...!

***

Never more Hiroshima.... 6 Août 1945
Never more Nagasaki.... 9 Août 1945



*

© Patricia M. 00038155
6 Août 2005





Extrait de la délibération du 20ème comité de l'Unesco :


Le Mémorial de la Paix d'Hiroshima, ou Dôme de Genbaku, fut le seul bâtiment à rester debout près du lieu où explosa la première bombe atomique, le 6 août 1945. Il a été préservé tel qu'il était juste après le bombardement grâce à de nombreux efforts, dont ceux des habitants d'Hiroshima, en espérant une paix durable et l'élimination finale de toutes les armes nucléaires de la planète. C'est un symbole dur et puissant de la force la plus destructrice que l'homme ait jamais créée, qui incarne en même temps l'espoir de la paix.



dimanche 8 juin 2014

Ce jour entre tous








Ave Maria de Gounod - Nana Mouskouri




Je ferme les volets sur un dimanche gris
Une tristesse avide en mon âme se glisse...
Du fond du souvenir ce jour amer esquisse
Les traits devenus flous d'un visage chéri

Exsangue sur le drap...Dieu ! Que n'ai-je compris
Ou bien voulu croire que du fond de l'abysse
Où déjà tu gisais, le destin s'accomplisse
Et dépose sur toi, et dans mon coeur meurtri

Ce morne silence que plus jamais ne brise
Le moindre écho de voix qui pourtant, s'éternise
Au-delà de l'absence, au-delà du néant...

Et ce jour entre tous, par l'Ave Maria
Irradiée d'amour à ce sublime chant
Je verrai ton sourire à travers ton aura...


*

A ma Mère...

© Patricia M. 00038155

*

mardi 15 avril 2014

Il fait presque beau...



Le Mouroir des Roses



Il fait presque beau ce matin
Quelques nuages dans le ciel
Le seringat et le lilas
Exhibent déjà leurs bourgeons

Toi, tu n'es pas là...

Cette nuit a été bien longue
Et le sommeil n'est pas venu
Toutes les fenêtres se ferment
Le soleil se moque de moi

Toi, tu n'es pas là...

Tu es malade ? Moi aussi
Cette maladie orpheline
Tu sais bien, tu disais...la vie
Qui nous gifle de ses épines

Mais tu n'es pas là...

Je ne sais si tu reviendras
Dis, que vais-je faire sans toi...
J'ai perdu ma plume et mes mots
Mes yeux se consument de larmes

Mais tu n'es pas là...

Il fait presque beau ce matin
Le soleil perce les nuages
Le seringat et le lilas
Vont exhaler tous leurs parfums

Toi, seras-tu là ?
Dis, tu reviendras ?

Vers moi...



*

Il fait presque beau ce matin
Quelques nuages dans le ciel
Le seringat et le lilas
Exhibent déjà leurs bourgeons

Toi, tu n'es plus là...


PatriciaM.©00038155

*



mercredi 20 février 2013

lundi 18 février 2013

Tentation



Que j'ai aimé ta beauté sauvage et violente,
Tes vastes étendues de landes désertiques
Battues des vents, semées de légendes antiques.
La mer, en furie, hurlant telle une démente,

Ecumait sa rage sur les hauts rochers noirs
Emergeant de ses flots depuis des millénaires
Et rejetait vers le ciel sa salive amère.
Poursuivis par le vent, de lourds nuages noirs

S'enfuyaient dans les cieux sous des formes étranges
Jaillies de l'imagination contemplative
Qui me tenait là, écoutant la voix plaintive,
Moqueuse ou lugubre qui, tel un mauvais ange

Jetait sur l'île une triste désolation.
Je restais là, face à la mer, cheveux au vent,
Et, dans la fureur déchaînée des éléments,
Me fondre en eux devenait sourde tentation...

*
©Patricia M.00038155