samedi 13 mars 2010

Jean Ferrat


Salut l'artiste, t'étais vraiment un mec bien.
Ce soir, j'ai mal à l'âme...

Raconte-moi le ciel
Le souffle de la brise
Sur le feu du soleil
Où ta voix s'éternise...



6 commentaires:

  1. Et l'heure s'est arrêtée
    au cadran de la montre ...

    RépondreSupprimer
  2. Alors, l'Oiseau bleu, paraît que tu envisages de fermer boutique ?
    Je sais bien que tu n'y étais plus trop, ou pas souvent, mais bon, c'est une épidémie quand même, cette manie de disparaître de partout, tout le monde...
    Tiens, regarde not' copine ci-dessus, qui m'apprend la nouvelle dans son article volcanique, bin pareil : plus personne chez elle non plus !
    C'est une manie...
    Bon... Bin j'espère quand même que tu vas bien, malgré tout, que tu mènes ton combat avec toute l'opiniâtreté qu'il faut, et que tu te sens les épaules de la victoire !
    Et en attendant de tes nouvelles, je t'envoie mes bises les plus amicales.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  3. Nooooonnnn...! Y'a erreur quelque part, je n'ai jamais envisagé de fermer même si c'est un peu désert en ce moment...
    Quant à la copine du dessus, c'est momentané et elle va pas fermer non plus, du moins jusqu'aux dernières nouvelles.
    Je t'écris en PV, ami Loup et je t'embrasse...!
    A bientôt. :)

    RépondreSupprimer
  4. Ouf ! Déjà, tu m'rassures !
    Maintenant que je vais avoir un peu plus de temps pour revenir traîner sur le Net, j'avoue que ça me désespère un tantinet de voir toutes les portes se fermer. On dirait que la blogosphère prend le deuil. La mienne en tout cas...
    Mes bises, joli piaf !

    RépondreSupprimer
  5. Bon on est au mois d'mai quand même ! T où ??? :(

    RépondreSupprimer
  6. Mois de mai ? L'est presque finito le mois de mai !
    Mais t'façons, y'a plus personne sur la toile, c'est une catastrophe. Z'ont dû utiliser l'arme chimico-virtuelle, l'atominet, faut plus chercher personne, y'a que du désert partout !
    Et un oiseau bleu dans l'désert, où t'as vu jouer ça toi ?

    RépondreSupprimer

Espace de partage. N'hésitez pas à le remplir.
Commenter ? C’est la clé du pouvoir … mais c’est tout un art
!